POUR UN RELOGEMENT DIGNE

Quelque soit la situation administrative, sociale ou d'origine de la personne délogée

La pétition est close. Grâce à vous, habitantes et habitants de Marseille, nous avons réuni un grand nombre de signatures et Monsieur Gaudin, le maire de Marseille, a soumis au vote du conseil municipal notre proposition. Un grand merci à vous toutes et tous !

Nous n'oublions pas pour autant qu'il y a un grand nombre de personnes toujours en détresse actuellement.

Plusieurs associations et collectifs marseillais ont travaillé à une charte pour permettre de sécuriser le parcours des personnes délogées quelque soit leurs situations administratives, sociales ou d'origine.

Indigne Toits ! est un projet collectif en cours mêlant les images d'un réseau de photographes marseillais et les paroles de personnes délogé.es.
Vie délogées/ relogées.

« À 7 heures du matin dimanche, un filet d’eau est apparu dans le salon où les enfants dormaient. Cela provenait de l’appartement au-dessus du nôtre. J’ai mis des bassines en dessous. Je ne voulait pas revenir dans cet appartement après avoir été évacuée au mois de novembre car il est très humide et le petit a développé des symptômes depuis qu’on est ici. Ma fille de 14 ans a peur à chaque instant que le plafond s’écroule, elle est suivi psychologiquement. On veut partir d’ici, être relogés. »

Pour une charte du Relogement à Marseille

Le 5 novembre 2018, 2 immeubles d’habitation se sont effondrés rue d’Aubagne à Marseille, tuant 8 personnes et laissant apparaître au grand jour la réalité du mal‐logement.
Une période de psychose organisée a suivi le drame et plus de 2600 personnes ont été évacuées de leur logement devenant des « délogé.es ».

Plusieurs associations et collectifs marseillais ont travaillé à une charte pour permettre de sécuriser le parcours de ces personnes.

Le chaos des évacuations, de l’accueil et du relogement, ainsi que des négociations avec les citoyen·nes, montrent l’urgence d’établir un cadre clair, juridique et politique, négocié avec les premier·es concerné·es et leurs soutiens.

L’État et la Mairie de Marseille ont reçu plusieurs fois les organisations représentant les personnes délogées pour faire le point sur leur situation. Mais peu de choses ont changé et les promesses faites lors de ces réunions ne sont pas tenues, voire contredites en conseil municipal.
Voilà pourquoi nous demandons la mise en place d’une charte de relogement.

La charte proposée par le Collectif du 5 Novembre – Noailles en colère, le Conseil citoyen 1/6, un Centre‐Ville pour Tous, la Ligue des Droits de l'Homme Marseille et l’Assemblée des délogé·es soutenus par la Fondation Abbé Pierre, l’AMPIL, les Compagnons Bâtisseurs Provence, Marseille en colère et Emmaüs, sur la base des principes actés par l’Assemblée des délogé·es, est un modèle de construction des politiques publiques par les acteurs concernés.

 

TÉLÉCHARGER la pétition version papier ( pétition close )